DES SUSPISCIONS GRAVES SONT A L’ORIGINE DU LIMOGEAGE DU CONSUL GENERAL D’ALGERIE A MARSEILLE.

Actualités

Pour : ‘’Le Point d’Algérie’’.
A.CHOUABNIA.

Le consul général d’Algérie à Marseille, Boudjemaa Rouibah serait
le fait de graves pratiques douteuses relatives aux règles
d’engagement des finances publiques
Depuis sa cooptation par Said Bouteflika dont il est proche, à ce
poste, ce dernier se serait rendu coupable de prévarication, dont un
montant avoisinant un million d’euros pour la rénovation d’un local
à usage de bureaux de 80 mètres carrés, montant jugé faramineux
contradictoirement au coût le plus disant qui ne dépasserait pas les
2100 euros le M2.
Cette pratique s’est révélée dans ses usages depuis qu’il était
consul général à Lille, ville située dans le nord de la France, où il a
signé un contrat de gardiennage d’une propriété de l’Etat Algérien
(Château des Julhans) pour un montant dépassant toutes les
normes et par conséquent jugé aussi faramineux.
Nos biens en France sont soit souvent à l’abandon, ou subissant
des couts d’entretien plus élevés que leurs valeurs marchandes.
Notons d’autres parts que Boudjemaa Rouibah, avait occupé le
poste de wali d’El Tarf avant sa nomination de consul général
d’Algérie à Lille (France).

Laisser un commentaire