ANNABA/SIDER/EL HADJAR. CHEMS EDDINE MATALLAH: LE MANAGER QUI A SAUVE LE COMPLEXE.

Actualités

Pour :’’Le Point d’Algérie’’.
M.RAFRAF
Après avoir pris des dizaines de milliards de dollars, laissant le
complexe dans un état sinistré, Arcelor Mittal a quitté l’Algérie aux
termes de la fin du contrat de partenariat, sans être inquiété par
aucune autorité du pays, c’est d’ailleurs une vérité connue de tous,
l’Algérie a récupéré le complexe d’El Hadjar presque moribond.
Aujourd’hui et en un temps record un jeune ingénieur Algérien, en
l’occurrence Matallah Chems Eddine a réussi l’exploit exceptionnel
de redonner vie au complexe en redorant son blason d’antan.
Ainsi nous apprenons de sources sûres qu’ « El Hadjar »a été classé
à la place hautement symbolique et prestigieuse du meilleur
opérateur économique exportateur hors hydrocarbures devenant
donc un facteur économique de l’Algérie.
La nouvelle a été accueillie avec une immense joie par les
populations de l’est Algérien.
En effet El Hadjar a été et restera un véritable poumon
économique pour les régions de l’est, employant des milliers de
personnes issues des wilayas suivantes :
Annaba-Guelma-El Tarf-Souk-Ahras-Skikda-Tébessa et
Constantine.
Cette performance, dans une conjoncture de crise économique que
traverse le pays est une preuve notent les observateurs avertis, que
le redressement économique et social du pays n’est pas une
chimère, pourvu que les compétences soient mieux impliquées.
A ce titre le sauveur d’El Hadjar,Chems Eddine Matallah mérite
d’être décoré de la médaille du meilleur manager de l’année 2019.

Laisser un commentaire