L’HISTOIRE EST INCORRUPTIBLE. LE SANG DE L’ALGERIE PORTE UN ADN FLN.

Actualités

Pour : « Le Point d’Algérie »
M.RAF.

Le nouveau chef du FLN, DJEMAI et ses compagnons sont aujourd’hui,
comme au premier novembre 1954, investis d’une mission historique, celle de
hisser le parti au niveau des aspirations du peuple Algérien en réhabilitant,
l’esprit, la foi et les valeurs de novembre.
Certes une certaine mafia a sévi en Algérie au nom du FLN, par des pratiques
de la corruption du pillage, de l’exclusion et des règlements de comptes, mais
les masques sont aujourd’hui tombés et les grands barons de la pègre ont été
neutralisés, grâce à l’état-major de l’ANP.
Le FLN se trouve de nouveau comme à ses débuts en novembre 1954, ouvert
pratiquement à toutes les idéologies et tous les courants politiques à
caractère nationaliste qui peuvent cohabiter sans allergies aucunes.
Le potentiel de rassemblement du vieux parti est immense.
Ceux qui suggèrent que le vieux parti doit être placé dans un musée, font fi
de l’histoire de l’Algérie et jouent carrément avec le feu.
On ne peut pas corrompre l’histoire impunément, car en fait ce qu’ils
suggèrent c’est tout simplement le parricide de l’Algérie.
Qui osera en effet nier que le FLN n’est autre que le père fondateur de
L’Algérie indépendante, qu’il a arrachée au colonialisme Français au prix de
un million et demi de martyrs en mobilisant le peuple et dirigeant son combat
libérateur.
Alors qui va ordonner ce parricide et qui va l’exécuter ? L’affaire n’est pas
aussi simple que ça, d’autant plus que l’identité de l’Algérie porte les mêmes
gênes biologiques que son vieux parti.
D’ailleurs Frantz Fanon le psychiatre pro-FLN aurait fait une déclaration
restée célèbre : « L’Algérie, c’est d’abord le FLN et le FLN appartient au
peuple », une équation à déchiffrer.
Le sang de l’Algérie en quelques sortes porte lui-même un ADN FLN.
Démonstration :

-Le sol Algérie a été libéré par le FLN, qui a immobilisé tout le peuple Algérien
contre la France coloniale, l’hymne nationale « KASSAMEN »est de création
FLN, le drapeau Algérien est FLN, nos chouhadas sont tombés au champ
d’honneur sous l’emblème FLN, les générations actuelles sont issues de la
génération FLN.
Si le FLN appartient à tous les Algériens, il faut le rendre aux Algériens en
ouvrant toutes grandes les portes du parti pour une adhésion massive et libre
de ce même peuple et non l’assassiner lâchement en préconisant de l’enterrer
dans un musée.

Laisser un commentaire