Liberté d’expression ou recours à la désinformation, Les derniers actes de la bande ou « içaba »

Actualités

Par OULHASSI Mohamed

Liberté d’expression, dites-vous ?


Au-delà de toute réserve, rien dans la manière de ce qui est présenté dans le monde de l’information en Algérie ne préfigure l’existence d’une obligation devant être suivie pour le traitement des questions abordées. De quoi s’agit-il ? En réalité, nous constatons, de plus en plus, que beaucoup de médias bien qu’employant de soi-disant professionnels de l’information, vont au-delà de toute compréhension s’essayer dans des sujets infâmes pour ne pas dire ignominieux !!
En effet qu’est-ce à dire qu’on se mette à tort et à travers à dénigrer, médire ou vilipender des personnes pour la seule raison qu’ils vous sont des adversaires ou qu’ils représentent des opposants politiques avérés ? La malveillance de ces forcenées n’a pas de limites. Rien ne peut arrêter ces déchainés pourvu qu’ils atteignent leurs fins dans le mal qu’ils veulent causer à leurs antagonistes.
Une chaine de télévision, qu’on ne citera pas dans cet article, s’est spécialisée dans des émissions qui ont pour seule teneur le dénigrement et la méchanceté , encore peut-on dire qu’elle s’est spécialisée dans la politique algérienne qu’elle ne lui a jamais trouvé un aspect positif malgré les changements, sur lesquels il y a quand même à redire, mais pas comme le veut notre chaine qui considère toujours qu’après BOUTEFLIKA, le régime installé est du pareil au même !
Parmi les sujets ou cette chaine semble exceller c’est évidemment l’organisation de tables rondes ou sont invites des « spécialistes » du genre économistes, médecins, politologues ou autres pour étayer ses supposés thèmes par des démonstrations « scientifiques » !! Ainsi à l’écouter, le Président Abdelmajid TEBBOUNE ne va plus se relever de sa maladie et les médecins invités sur le plateau croient dur comme fer que le Président va souffrir de séquelles qu’ils vont essayer d’illustrer, toute honte bue, par des déductions chimériques. De même en est-il de la situation économique catastrophique du pays qui ne connaitra plus de progrès selon leur « analyse »…
N’est-ce pas de l’intox que d’aborder la situation du pays sur ces plans de manière aussi sournoise par ces charlatans ? Dans quels buts ? Tout est clair ! A l’évidence, l’objectif est d’affaiblir les algériens sur le plan psychologique, ce qui relève de l’impossible étant donné que les algériens ont connu et connaissent des situations plus difficiles pour être influencés par des oiseaux de mauvais augure ayant vendu leurs âmes aux pires ennemis de leur pays.
Quel enseignement faut-il tirer de l’accumulation des épreuves que vit la société algérienne du fait de l’exploitation ruineuse des phénomènes qu’a connu notre société après le passage de la bande de Bouteflika ou de ce qu’on appelle la « içaba » ?
Il est évident que ce n’est pas par un coup de baguette magique que tout rentrera dans l’ordre. Ce n’est pas parce que Bouteflika et ses principaux collaborateurs ont été chassés que l’Algérie va quitter incessamment des ténèbres dans laquelle on l’a enfoncé.

Certainement, les centaines de milliers de pillards et détrousseurs, rescapés des années de plomb verront, à n’en pas douter, leur fin dans un avenir proche pour le bonheur des algériens.

L’Algérie a connu à travers l’histoire les pires situations de son existence. Elle s’en est toujours sortie. Ce n’est, donc, pas avec des coups fourrés parmi lesquels la désinformation et l’intoxication dont le but avéré est le découragement du peuple que ces ennemis de la dernière heure vont arriver à leur fin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.