LES ACCIDENTS DE TRAVAIL :Apprendre à mieux manager nos entreprises.

Actualités, Economie

Par OULHASSI Mohamed
Aujourd’hui, et en aucun cas comme précédemment, le secteur économique, particulièrement les domaines industriels et travaux publics, font face à une situation des plus compliquées. Les raisons qui confèrent une telle importance à la complexité de la situation ne sont pas nouvelles mais résident, fondamentalement, dans la grande publicité qui a été accordée par les médias à certains graves évènements qui ont jalonné l’actualité récente. Afin d’avoir une idée exacte du problème qu’on veut aborder, il est intéressant de citer quelques exemples
Dans un quotidien national, il a été fait mention d’une information dans laquelle est confirmée une erreur humaine dans l’accident survenu à SONATRACH dans la ville de Skikda. Il a été dit que l’enquête préliminaire a déterminé que des travailleurs du silo avaient effectué des travaux de réparation électriques à proximité d’un réservoir en cours de remplissage Tout le problème a débuté quand le travailleur a terminé ses réparations et qu’il a mis le contact à son véhicule de marque TOYOTA. Il y a eu une explosion qui a provoqué la mort du travailleur…Ce travailleur ne devait pas effectuer ce travail à ce moment là…
Nous donnons un autre exemple d’un autre d’accident. Plus d’un milliard de dégâts. Il s’agit d’une braderie qui a été ravagée par un incendie à Réghaia. C’était un incendie d’une rare violence qui s’est déclaré au niveau d’un centre commercial situé au cœur de la ville de réghaia. Il était environ 4 heures du matin, lorsque les toutes premières flammes ont commencé à jaillir, à partir d’un pylône électrique planté juste à l’entrée sud de la braderie…Le feu s’est très vite propagé aux locaux commerciaux détruisant complètement les marchandises constituées essentiellement d’habillement et des produits de l’électroménager.
On peut ainsi citer une multitude d’exemples ou des installations furent décimées, des équipements industriels partis en fumées ou, enfin, des accidents corporels ou mortels furent dénombrés. La question à poser est, donc, qu’est ce qui fait que le monde du travail algérien soit exposé à des risques d’accidents matériels ou mortels ? A l’évidence, il faut signaler que ces périls ou menaces ont toujours été dissimulés à l’opinion. C’est, en général, sous forme de rumeurs que la mauvaise nouvelle se propage dans la société. On a honte, alors par tous les moyens, on recourt à des stratagèmes inimaginables pour éloigner les fouineurs qui empêchent de tourner en rond.
Mais tout d’abord, qu’est ce qui fait qu’il y ait tant d’accidents dans nos entreprises ou ailleurs dans la vie de tous les jours, aussi bien dans les administrations que sur la voie publique? Question difficile qui mérite réponse. Remarquons tout d’abord que dans les pays développés, on a depuis plusieurs décennies dépassées les explications irrationnelles et insensées où l’on recourt pour éclaircir les situations difficiles à des mythes et des chimères. Effectivement, le MEKTOUB n’a rien à voir dans la survenue d’accidents qui relève plutôt de l’organisation ou si l’on veut du management de l’entreprise.
Avec les préoccupations dans le monde en matière de sécurité, notre pays s’est, pourtant, doté d’une législation potentiellement capable, par le biais de ses mécanismes institutionnels et juridiques de concourir à l’amélioration des conditions de travail visant la santé et la sécurité. La loi numéro 88-07 du 26 janvier 1988 relative à l’hygiène et à la sécurité notamment les articles 3, 6, 12, 13, 19, 20, 21 et 32 est l’un des textes réglementaires les plus importants de l’Algérie. De même, bien évidemment, faut-il citer le décret exécutif numéro 9*1-05 du 19 janvier1991 en ses articles 18, 33, 57, 60, 62, 63, 64, 65 et 66.
Pour saisir l’importance des textes réglementaires, parmi lesquels ceux qu’on vient de citer, il est nécessaire de comprendre la signification des termes sécurité et prévention qui sont deux termes qui vont ensemble. La sécurité est l’absence totale (relative) de risques d’accidents. La prévention, quant à elle, a pour but l’identification des risques en vue de mettre en place les actions nécessaires pour la protection des installations et des travailleurs.
Dans ce cadre la loi est de permettre à tous les acteurs sociaux de s’imprégner des textes législatifs afin de respecter toutes les injonctions de la sécurité. Cependant, Il ne faut pas croire que la réglementation seule permet une situation satisfaisante car la sécurité n’existe que par l’adoption par l’entreprise d’une gestion active en matière de prévention.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.