Les cancers ont des alliés inattendus : les cellules saines qui les entourent.

santé à la une

A.Chouabnia.
Telle est la conclusion de plusieurs scientifiques, qui ont découvert que des cellules normales pouvaient incidemment sécréter des substances protégeant les cellules malignes voisines, rendant les traitements anticancéreux inopérants.
Ce phénomène pourrait expliquer pourquoi des thérapies ciblées – des traitements intelligents censés attaquer les anomalies génétiques en cause dans différents cancers – restent inactives. Lors d’essais en laboratoire sur des cellules cancéreuses isolées, les traitements ont l’effet escompté. Mais en présence de vraies tumeurs, ils peuvent se révéler inefficaces du fait de la résistance naturelle que leur confèrent les cellules saines voisines.
Chaque être humain est une colonie de microbes : des dizaines de milliers de milliards de bactéries et d’autres organismes microscopiques vivent à l’intérieur et à la surface de notre corps. Certaines bactéries sécrètent une substance qui agit comme un bouclier pour les cellules cancéreuses, les protégeant ainsi des médicaments censés les anéantir.

Laisser un commentaire